top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLa maisonnée

Maison hantée

On essayait un nouveau camping. Nous devions partir dans 2 jours. Mon p’tit homme ne se contenait plus. Alors qu’il était en «répit» chez ses grands-parents, il a explosé. L’anxiété, l’inquiétude, les incertitudes étaient à leur comble. Il ne comprenait plus l’horaire, ne savait pas à quoi s’attendre. Il se posait beaucoup trop de questions. Genre : Est-ce qu’il y a des lumières qui changent de couleurs? Qu’est-ce qu’on va manger comme collations et comme repas? Quelles sont les activités? Y’a t-il de la musique? Un train? Des glissades? Un parc? Combien de parcs? L’eau est à quelle température? À quelle heure la piscine ferme? Y’a-t-il un spa? ETC., ETC., ETC.,

À la grande déception de mon chum qui aurait aimé lui faire une belle surprise, j’ai annoncé à fiston où nous allions dans 2 jours puisqu’il était désorganisé chez ses grands-parents. J’ai dû intervenir à distance, par téléphone avec fiston. Pas facile gérer des crises avec un autiste à distance! Essaie d’expliquer sans pouvoir faire de schémas au téléphone d’une ligne dure! En y repensant, on aurait dû faire un FaceTime. Ça l’aurait été plus efficace. Prenez des notes!

De retour à la maison quelques heures plus tard, mon p’tit homme a fait son repérage en allant sur le net. Il a étudié CHACUNE des photos du site. Et là, il a vu. Il faut savoir que mon fils a une fascination pour les choses qui lui font peur. Il faut savoir aussi que mon fils a un trouble anxieux généralisé ET un trouble obsessionnel-compulsif. Sur le site, il a vu une maison hantée. Il a été COMPLÈTEMENT ENVAHIT par cette foutue maison hantée. Il se devait de la faire. Il ne pensait qu’à ça et ne parlait que de ça. Sachant que son comportement ferait réagir quelques membres de la famille, il me chuchotait toutes ses questions. Est-ce que ça coûte des sous? Est-ce que tu penses que ça fait peur? Y’a-t-il du sang? Ça prend quel âge? Est-ce que t’es sûre Maman que tu vas prendre les informations pour voir si je peux la faire? C’est quand tu vas le faire? Penses-tu qu’il y a des cercueils? C’est quand Maman qu’on va aller voir pour les informations? Est-ce qu’on va avoir le temps de la faire? Qui va venir avec moi? Mes sœurs vont faire quoi pendant ce temps-là? ETC., ETC., ETC.,

Bref, tout ça, pendant 4 jours, pour finalement décider de ne pas y aller suite aux commentaires reçus des employés et d’enfants l’ayant déjà fait.


C’est alors que…


Pendant la nuit, le bruit d’une porte qui grince et qui se ferme très délicatement m’extirpe de mon sommeil. Je regarde l’heure. 3 heures du matin. Je me lève pour aller voir. Je marche doucement en essayant d’éviter les planches qui craquent afin de ne pas réveiller toute ma maisonnée. Dans le corridor noir, j’aperçois une lueur faisant le tour du cadrage de la porte. Je m’approche tranquillement. La lueur disparaît. Je dirige ma main vers la poignée fait de métal. Le froid de la poignée se propage à ma main puis le long de mon bras. Un frisson parcourt tout mon corps encore chaud du moment où je dormais sous mes couvertures. J’ouvre doucement la porte. Je vois une silhouette se tenant debout devant moi. À ma vue, elle fige et me fixe avec de grands yeux ronds. Sa bouche s’ouvre soudainement et elle se met immédiatement à hurler. Mais huuuuuurler!!! Une personne se faisant éventrer dans un film d’horreur n’hurle pas plus fort. Toute la maisonnée s’en est réveillée. Mes 2 filles se sont mises à pleurer, le chum s’est levé comme le ressort d’un «Jack in the box» et demandait ce qu’il se passait ici dedans.

«M’a vous dire moi ce qui se passait ici dedans. Y’é 3 heures du matin, fiston qui a des troubles de sommeil est debout alors qu’il est BEAUCOUP trop tôt pour se lever.» Tu parles d’une heure pour jouer!

J’ai passé les 2 heures et demi qui ont suivi, couchée avec lui à essayer de le rendormir. Il n’a jamais fermé l’œil et par le fait même, moi non plus.

En savourant mon café du matin qui aurait dû être administrer par intraveineuse, je fais un retour sur cette fameuse nuit horrifiante où le cœur de mon p’tit homme a arrêté de battre quelques secondes. Je l’ai regardé puis lui ai dit : «Tu l’as eu ta maison hantée mon homme!»

Je pense qu’après la frousse qu’il a eu cette nuit-là, il va repenser par au moins 2 fois avant de se lever la nuit pour jouer!


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

2 heures

コメント


bottom of page